Les péages en Europe

Les péages en Europe

Il existe des routes à péage dans de nombreux pays européens. C’est le cas de l’Autriche, l'Espagne, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovaquie et la Slovénie. Dans certains pays, tels que l’Autriche, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie, le paiement s'effectue avec une vignette ou une étiquette apposée sur le pare-brise. De nombreux sites (Mappy, Touring, Michelin, etc.) vous permettent d’établir et d’imprimer à l’avance votre itinéraire en précisant l’emplacement des postes de péage situés sur votre trajet, ainsi que le coût total à débourser.

Pour faire des économies, préférez les nationales et départementales qui restent gratuites. La vitesse maximale y est certes limitée, mais votre conduite sera plus posée. C’est aussi l’occasion de découvrir de façon plus détendue les régions que vous traversez. Restez informé jusqu’au départ. Certains sites vous proposent des cartes avec les travaux en cours et les bouchons en temps réel, ainsi que les itinéraires bis recommandés. Cela peut vous économiser pas mal de carburant

Chaque dépense compte

Il n’y a pas de petites économies. Maîtrisez votre budget vacances en vous préparant au mieux. Voici quelques conseils pour réduire vos dépenses :

  • Check-up du véhicule : On ne le répétera jamais assez. Contrôler sa voiture avant de partir peut éviter des réparations très coûteuses dans un pays dont on ne connaît pas forcément la langue. C’est aussi l’assurance de ne pas perdre d’essence inutilement lors des trajets. Pensez donc à passer chez Midas pour un entretien de votre véhicule.
  • Conduite adaptée : Roulez de manière souple, gardez vos distances de sécurité. Les arrêts et accélérations successives consomment plus d’essence. Si vous êtes en attente pendant un certain temps, coupez le moteur. Un moteur au ralenti consomme du carburant et supporte mal la chaleur. Plus votre voiture sera lourde, plus elle consommera. Evitez aussi les éléments qui freinent l’aérodynamisme de votre véhicule.
  • Bonnes adresses : Ne tombez pas dans les pièges à touristes qui pratiquent des coûts exorbitants sous prétexte qu’ils sont sur le chemin. Qu’il s’agisse de vous restaurer ou de vous loger, prenez le temps de surfer ou d’acheter des guides pour dénicher et réserver à l’avance les bons plans de proximité avant de partir.
  • Voyager autrement : La nourriture reste l’un des postes de dépenses les plus importants. Faites vos courses à l’épicerie et faites-vous un pique-nique, plutôt que d’acheter des sandwichs sous blister à des prix vertigineux et qui vous laisseront sur votre faim dans l’heure.
  • Attention aux amendes : Informez-vous des règles de circulation des pays que vous traversez. Certains pays de l’Union européenne exigent de rouler avec les phares allumés en permanence, d’autres appliquent la tolérance zéro lorsqu’on atteint le taux d’alcool maximal… qui peut même varier selon la jeunesse du conducteur. Les vitesses maximales autorisées changent également sur l’autoroute : jusqu’à 90 Km/h en Norvège, jusqu’à 112 Km/h au Royaume-Uni. Concernant les routes secondaires, même topo. La vitesse est limitée à 80 Km/h en Suisse et aux Pays-Bas, et jusqu’à 70 Km/h en Suède. Gardez aussi en tête que chaque pays a sa propre signalétique.